Cookies IG bas sans lactose

9 octobre 2019

Pas facile de trouver des collations correctes dans le commerce pour soi-même et pour les enfants… Il faut parfois mettre la main à la pâte! Cuisiner est une activité que j’adore partager avec mes enfants. A 6 mains, on n’est pas plus efficaces (ça, non…), on en met partout… mais on passe un moment ensemble, tout simplement.

Ingrédients

Pour une quinzaine de grands cookies ou 25 petits :

  • 100g de farine d’épeautre
  • 100g de farine de sarrasin
  • 150g de beurre clarifié (magasin bio), ou à défaut du beurre normal
  • 80g de poudre d’amande
  • 80g de sucre de coco (ou sucre de canne, plus doux pour le portefeuille)
  • 1 œuf
  • 2cc de cannelle
  • 1cc de mélange 4 épices
  • 1cc de bicarbonate de soude
  • 50g de cajou concassées
  • Pépites de chocolat à volonté

La recette

Faire fondre le sucre et le beurre. Y ajouter le reste des ingrédients sauf les pépites.

Laisser refroidir et durcir quelques dizaines de minutes au frigo.

Ajouter les pépites puis former des petites boules que vous étalez sur la plaque du four.

Placez ensuite 10’ à 180 degrés.

 

Les avantages nutri de ces cookies :

  • Une bonne ration de glucides de qualité et non transformés, avec la farine d’épeautre et de sarrasin, riches en fibres et magnésium.
  • Une proportion suffisante d’amande et de noix de cajou pour les bons acides gras mono-insaturés et la bombe nutritionnelle que représentent les noix. Tous les oléagineux sont des alliés santé à chaque repas: réduction du risque cardio-vasculaire, anti-inflammatoire, anti-cancer. Qui a dit que les noix faisaient grossir? Ce serait plutôt le contraire! L’arginine (un des acides aminés présents dans les noix) inhibe l’absorption des graisses saturées, ces “mauvaises” graisses” que vous aurez tendance à stocker car plus difficile à transformer en énergie.
  • Une faible quantité de sucre. Le sucre de coco a un IG relativement bas. Attention toutefois à ne pas tomber dans le travers de croire qu’il est “bon” pour la santé! Même s’il fera peu grimper votre glycémie, il contient du fructose qui pourrait se stocker sous forme de triglycérides. Comme pour TOUS les sucres, miel y compris, ayez toujours la main légère.
  • une bonne dose de cannelle pour faire encore chuter l’index glycémique de tout cela.
  • un peu de chocolat noir pour la production de sérotonine (le frein des pulsions, qui prépare au sommeil)
  • le beurre clarifié, aussi appelé ghee, est libéré de son lactose et de la caséine (la protéine du lait), qui sont souvent responsables de différents problèmes de digestion (pour le lactose) ou d’allergie (pour la caséine) chez l’adulte. Il présente en outre l’avantage de mieux résister aux cuissons hautes température: il se dégrade seulement à partir d’environ 250°. Le beurre (clarifié ou non) est en outre une matière bien meilleure que tous les substituts de margarines ou minarines, pures inventions de l’industrie agroalimentaire. Si vous me connaissez ou me suivez depuis un peu de temps, vous savez maintenant que je fuis comme la peste tout ingrédient transformé et issu de l’imagination des industries agroalimentaires.
  • ils sont vraiment faciles à préparer et se conservent plusieurs jours dans une boîte hermétique (cela dit… on a rarement l’occasion de les regarder vieillir ;-))
  • Aucun additif, bien entendu!

En ajoutant quelques fruits de saison, vous obtenez un goûter équilibré!

 

Ne perdez pas de vue que ça reste une collation… donc à consommer avec modération 🙂 Et plutôt au moment du goûter.  C’est le meilleur moment pour un apport sucré. Il vous aidera à produire de la sérotonine, hormone du bien-être, frein des pulsions et précurseur de l’hormone du sommeil (la mélatonine).

Bon ap’!

Stéphanie


Vous aimez ce que vous venez de lire? Envie de plus? Abonnez-vous et recevez en cadeau mon guide incontournable des 10 erreurs des mamans pressées sur la voie de l’alimentation saine. Pour vous inscrire, c’est par ici 🙂

Retrouvez-moi sur @steph.beghein